Subscribe:

Ads 468x60px

Objectif bikini : Avoir le ventre plat

Objectif bikini, 15 méthodes ventre plat
Changer sa façon de respirer

  • D'après le Dr Bernadette de Gasquet, fondatrice de l'abdologie (science des abdominaux), le travail des abdos commence par une bonne expiration. Assise sur une chaise, le front appuyé sur une table, dos droit, bras le long du corps, on souffle en rentrant le bas du ventre le plus longtemps possible pour qu'il se rétrécisse du bas vers le haut comme si on portait une gaine. Puis on relâche le ventre sans pousser vers l'avant et on laisse entrer l'air. De cette façon, on travaille toute la sangle abdominale et l'on resserre particulièrement les « grands droits » qui, avec l'âge, ont tendance à s'écarter sous la pression des viscères.
  • Le bon rythme : 10 minutes deux fois par jour.
  • Au lieu d'expirer lèvres pincées, cela freine l'expiration, on laisse couler l'air, comme lorsqu'on chante, puis on ouvre ses narines ou la bouche pour laisser entrer l'air.



Un peu de Crunch ?

  • Dernier-né en salle de gym des appareils « ventre plat », l'Abdominal Crunch fait travailler essentiellement les muscles « grands droits ». Lorsqu'ils sont toniques, ces derniers aplatissent le ventre comme une gaine.
  • Comment ça marche ? Après avoir chargé en poids la machine, on s'assoit, dos bien calé, pieds en appui sur une barre, jambes à demi fléchies, bras tendus, une poignée dans chaque main. Ensuite, abdos contractés, on souffle tout en poussant les poignées et en fléchissant le buste jusqu'à ce qu'il soit quasiment à l'horizontale. Puis on remonte en inspirant pour retrouver la position initiale.
  • Le bon rythme : 10 minutes tous les jours, soit 5 séries de 20 mouvements entrecoupées de phases de récupération de 40 secondes, avec une charge modérée.
  • Au début, ce n'est pas une partie de plaisir, mais on obtient vite des résultats... pas bidon ! Pour voir apparaître les fameuses « plaquettes », il faut s'acharner trois mois au minimum.



Se serrer la ceinture

  • Renforcer ses abdos sans rien faire ou presque, forcément, c'est tentant ! C'est tout l'intérêt de l'électrostimulation et de cette ceinture à fixer autour de la taille. Munie de petites électrodes, elle pétrit nos abdos comme une pro. Pour chaque programme, on peut régler l'intensité, côté droit et côté gauche de la sangle abdominale. Pendant l'entraînement, on sent que ça tiraille, mais en douceur, car on n'a aucune courbature le lendemain.
  • Le bon rythme : 20 minutes cinq fois par semaine.
  • Elle a un petit côté glam' avec son imprimé cashmere dans une joyeuse harmonie de couleurs. Rien de tel pour donner du peps à nos bonnes résolutions. Mais il est difficile de faire autre chose (repassage, passer l'aspirateur...) pendant la session parce qu'on n'est pas très à l'aise avec ça autour de la taille...




On joue la carte Cellu M6

  • Objectif : faire fondre les graisses de notre bedon. Comment ? Grâce au Cellu M6 (LPG), cet appareil déjà efficace sur la cellulite.
  • Le principe : les 2 rouleaux de la tête de cette machine sont actionnés pour créer un mouvement en « roll in ». La peau est aspirée et, surtout, grâce aux mouvements du kiné ou de l'esthéticienne, ce sont les graisses sous-cutanées qui sont mobilisées et chahutées. Cela permet d'activer la lipolyse (le déstockage des graisses).
  • En pratique, on est assise et la machine attaque alors en fonction du bourrelet concerné : près du pubis et/ou au niveau de l'ombilic et les poignées d'amour et/ou au niveau de l'estomac. Si l'on veut aussi tonifier la peau, les rouleaux changent de sens pour une aspiration plus superficielle qui permet aux fibroblastes de stimuler leur production de collagène et d'élastine.
  • Le bon rythme : 8-10 séances en moyenne, deux fois par semaine, pendant 15 jours, puis plus espacées. A chaque fois, on constate une amélioration. A la fin de la cure, on doit avoir perdu une taille de pantalon !
  • Il faut que, dès la première séance, on se sente un peu plus légère et si on couple avec des séances d'endurance, en 2 mois, les résultats sont quasi miraculeux.



Wii au coach virtuel

  • Avec la Wii Fit, sous le contrôle d'un coach virtuel, on essaie le programme de renforcement musculaire (pompes, musculation de la sangle abdominale...). Grâce à la Balance Board, une plateforme blanche sans fil, dotée de 4 capteurs que l'on place devant l'écran de la télé, notre coach nous fixe des objectifs et vérifie les bonnes positions ou nous fait rectifier fissa.
  • Le bon rythme : 15 minutes tous les jours pendant deux mois.
  • C'est fun et efficace. On sent que les abdos se contractent vraiment, mais, honnêtement, on a parfois du mal à tenir les postures.




 Des crème anti-bedon

  • Elles contiennent des actifs anti-graisses qui limitent leur accumulation et favorisent leur élimination, et des actifs raffermissants et gainants qui retendent la peau.
  • Le bon rythme : matin et soir après avoir pris sa douche.


 La course au déstockage

  • Même les ventres musclés n'échappent pas à la graisse abdominale. L'arme la plus efficace contre cette graisse qui augmente le risque de diabète et de maladie cardio-vasculaire est la pratique régulière de sports d'endurance (jogging, natation, marche rapide...). C'est le meilleur moyen d'obliger l'organisme à aller puiser l'énergie nécessaire dans ses réserves de gras.
  • Le bon rythme : deux-trois fois par semaine, pendant au moins 45 minutes.





Le goût de la menthe poivrée

  • C'est une des plantes digestives les plus efficaces. Le menthol de ses feuilles apaise les sensations gastriques douloureuses et son principe amer est digestif.
  • La recette : on fait infuser 25 g de feuilles fraîches ou séchées dans 1 l d'eau bouillante pendant une dizaine de minutes. On filtre et on déguste après les principaux repas et sans sucre !



L’assiette anti-gonflette

  • Pour éviter que le ventre ne se transforme régulièrement en baudruche, mieux vaut faire une croix sur les aliments trop riches en fibres ou en matières grasses, qui fermentent lors de la digestion ainsi que sur ceux qui sont naturellement « fermentescibles » (choux, lentilles, haricots secs et maïs notamment).
  • On oublie
    ▪ La salade de tomates : les fibres de la peau sont difficiles à digérer.
    ▪ Les sodas light : bulles + édulcorant, c'est la gonflette assurée.
    ▪ Le lait entier : son lactose est parfois mal digéré.
    ▪ Le pain frais encore chaud : il dégage du gaz en refroidissant.
    ▪ Les cafés trop forts : la caféine provoque des spasmes de l'intestin.
    ▪ Les chewing-gums sans sucre : ils font avaler de l'air et sont laxatifs.
    ▪ Les viandes grasses et en sauce : l'excès de graisses donne trop de travail à nos enzymes digestives !

  • On préfère
    ▪ La salade de haricots verts cuits : leurs fibres ramollissent à la cuisson.
    ▪ L'eau plate : riche en magnésium, elle favorise le transit.
    ▪ Les yaourts : leurs probiotiques aident à digérer.
    ▪ Le pain au levain : il est naturellement plus digeste.
    ▪ Les versions décaféinées ou les infusions digestives : plus douces.
    ▪ Un bâton de réglisse : c'est un remède naturel contre l'aérophagie.
    ▪ Les viandes blanches, les crustacés et les poissons blancs : ils sont riches en protéines mais pauvres en lipides.



 Oser l’hydrothérapie du côlon ?

  • Très fashion et pourtant pas très glamour, l'hydrothérapie du côlon promet de retrouver un ventre plat en nettoyant l'intestin de ses impuretés.
  • Le principe : allongée sur le dos, une petite canule est insérée dans le rectum. Deux tuyaux lui sont attachés, l'un pour propulser doucement de 1 à 1,5 litre d'eau chauffée à la température du corps (indispensable pour éviter une réaction de contraction) et l'autre pour évacuer les matières. On élimine ainsi les résidus fécaux mais aussi les gaz, les toxines, éventuellement des parasites. En parallèle, un massage abdominal permet aux viscères de se détendre un peu. Pour plus d'efficacité, il est conseillé d'adopter une diététique anti-gonflette dans la foulée. 
  • L'insertion d'une canule dans le rectum est un geste intrusif, mieux vaut donc faire pratiquer la séance dans un endroit encadré sur le plan médical (clinique, centre de thalasso...), car la méthode est aussi largement utilisée dans des lieux où le sérieux est très inégal. L'hygiène doit être irréprochable. La qualité du soin dépend aussi de l'opérateur qui doit avoir suivi une formation. Enfin, mieux vaut vérifier au préalable auprès d'un gastro-entérologue l'absence de maladie digestives (notamment en cas de présence de sang dans les selles).


 On se gave de probiotiques

  • Nos intestins sont colonisés par des milliards de bactéries dont la plupart appartiennent à la famille des bifidobactéries et des lactobacilles, véritables reines de la zone. Ce sont elles qui nous aident à digérer sereinement. Or, quand leur nombre diminue, c'est un véritable coup d'Etat : la digestion devient plus difficile, douloureuse, et on gonfle plus facilement. Pour maintenir le bon équilibre, on consomme des probiotiques : des « bonnes » bactéries de la famille des bifidobactéries que l'on trouve en pagaille dans les yaourts (1 yaourt à chaque repas), même les plus basiques, ou dans les compléments alimentaires. On peut aussi jouer la carte des « prébiotiques », qui nourrissent les gentilles bactéries intestinales et augmentent leurs nombres. On en trouve dans les bananes, le blé, le riz, la racine de chicorée, l'avoine, l'asperge, les oignons, l'ail...



Zoom sur 3 techniques chirurgicales

Le laser MPX : pour les rondeurs ultra-localisées

  • Cette technique, utilisée depuis une dizaine d'années dans les pays anglo-saxons, validée par la FDA (Food and Drug Administration, aux Etats-Unis), vient d'arriver en France. Sous anesthésie locale, le médecin insère une mini-canule de 1 mm sous la peau, et là, au cœur de la graisse, le laser « liquéfie » les adipocytes tout en coagulant les petits vaisseaux et en stimulant le derme.
  • Résultat : moins d'ecchymoses qu'une lipo-aspiration, puisqu'il y a moins de saignements internes, et la rétraction de la peau se fait un peu plus facilement. Le corps élimine progressivement les graisses (liquides) en un mois et il faut à la peau environ 3 mois pour trouver sa nouvelle place.
  • Durée : 1 séance de 40-45 min sans hospitalisation. Mais mieux vaut s'arrêter 2-3 jours.

La lipo-aspiration : pour des ventres généreux

  • Sous anesthésie locale ou générale (selon l'étendue de la zone), on insère des canules de diamètres variables (de 2 à 6 mm) par une ou plusieurs petites incisions et le chirurgien aspire les graisses de façon multidirectionnelle et homogène, de façon à éviter des creux. Les graisses disparaissent immédiatement, mais la peau peut mettre de 3 à 6 mois à se rétracter en fonction de sa souplesse. Il y a souvent des ecchymoses (des bleus) car les canules risquent au passage de lacérer des petits vaisseaux.
  • Durée : 45 min. Compter une journée d'hospitalisation et il est préférable de prendre 3 jours de congés au minimum.
 La plastie abdominale : pour les ventres à lifter

  • Sous anesthésie générale, le chirurgien retire l'excès de peau distendue par les régimes ou les grossesses, il resserre les muscles « grands droits » et retend la peau qui reste tout en passant l'ombilic par une boutonnière spécialement formée sur la peau retendue. Il reste une cicatrice visible au niveau du pubis et autour du nombril. L'effet liftant est immédiat, mais la douleur est parfois importante la première semaine si les muscles ont été rapprochés. On apprécie les résultats au bout de 6 mois quand la cicatrice s'estompe.
  • Durée : l'intervention dure environ 1 h 30 et l'hospitalisation dure de 2 à 4 jours. Il faut compter 15 jours d'arrêt de travail.




La voie du charbon

  • Le charbon végétal fixe à sa surface les gaz produits par la fermentation de certains aliments riches en fibres et empêche ainsi que le ventre ne gonfle après un repas. On prend la bonne dose : 2 gélules quand on se sent gonflée.
  • Précaution : attendre 2 h entre la prise de charbon et celle d'un autre médicament (car le charbon pourrait empêcher la bonne absorption de l'autre médicament).






source avantages


2 commentaires:

agnèsmontana a dit…

Comment Avoir un Ventre Plat Apprenez les Méthodes…
Chercher un retrouver un ventre plat et ferme n’est pas seulement une chose esthétique. Difficultés abdominales, ballonnements, le ventre gonflé engendre une vraie sensation d’inconfort. Sa prévention s’effectue spécialement par une simple correction de son hygiène de vie. Alors comment avoir un ventre plat apprenez les méthodes. http://tinyurl.com/6ugu825

annarocket86 a dit…

Bonjour

Mon gros problème est cette graisse au ventre que je n'arrive pas a éliminer !

Mes questions sont les suivantes :

- faire mes abdos par dessus aide t'il a éliminé ?
- il y a t'il des bruleurs de graisse réellement efficace ?
http://tinyurl.com/bnqzbm2
merci d'avance a vos réponses.

Enregistrer un commentaire